Bienvenue
Fermer

Vous êtes adhérent Médicis mais n'avez pas encore accès à votre espace personnel ?

Activer mon compte

Vous n'êtes pas encore adhérent ?

Souscrire
Bienvenue
Fermer

Ouvrir un contrat retraite Madelin : quels sont les risques ?

Risques ouverture contrat retraite Madelin - Article | Médicis
Sur le papier, les atouts du contrat retraite Madelin pour les indépendants sont imparables : ils vous permettent, sur le long terme, de vous constituer une rente pour votre retraite et à court terme, de réaliser de sérieuses réductions sur vos impôts. Ces atouts cachent-ils des risques (pertes en capital, mauvaise visibilité sur la rente au moment de la sortie) ? Cet article fait le point sur les différents types de contrats et leurs risques. 

Le retraite Madelin euros : 100% sécurisé

Si vous ouvrez un contrat retraite Madelin en euros, votre épargne retraite est 100% sécurisée. Mais les rendements sont plus faibles, à peine 2% en 2016, selon Les Echos.
Quand vient la retraite, votre épargne est reversée sous forme de rente viagère, dont le montant est calculé en fonction de tables de mortalité en vigueur au moment de la conversion en rente (à noter : les tables sont publiées au Journal Officiel). Or, ces tables sont par définition évolutives : il vous est donc impossible de connaître, par avance, le montant de votre pension. 

Exemple de calcul : Vous avez une épargne de 50 000 € quand vous partez à la retraite. Selon les tables de mortalité au moment de votre départ en retraite, vous avez une espérance de vie de 20 ans. Vous percevrez une rente annuelle de 2500 euros. Elle aurait été de 2777 euros si la table avait indiqué une espérance de vie de 18 ans.  

Pour éviter l’incertitude liée aux tables de mortalité, vous pouvez opter pour des contrats avec des tables garanties (vous connaissez la table au moment de vos versements). 

Le contrat retraite Madelin multisupport : plus de rentabilité, plus de risque aussi

Le contrat de retraite Madelin multisupport comporte à la fois un fonds en euros et des unités de compte (UC), des fonds à risque (le capital n’est pas garanti comme sur le fonds euros) constitués majoritairement d’actions. Résultat : il y a souvent plus de rentabilité au rendez-vous… Mais la vigilance s’impose, notamment pour effectuer avec pertinence les arbitrages entre fonds en euros et UC. Quant aux incertitudes liées aux tables de mortalité, elles demeurent les mêmes que pour le contrat monosupport en euros. 

Le contrat en points : plus de visibilité sur le montant de la rente 

Dans le contrat Madelin en points, l’épargne est transformée, année après année, en points retraite. Les points sont acquis au fur et à mesure, de manière définitive, ce qui permet d’avoir une meilleure visibilité sur le montant de la rente. Concrètement, le nombre de points acquis est calculé selon la formule suivante :

Votre cotisation / Valeur d’acquisition du point (qui varie en fonction de votre âge)

A l’âge de la retraite, le nombre de points acquis est converti en euros, en multipliant le nombre de points acquis par la valeur de service du point (qui peut varier à la hausse ou à la baisse). 

Médicis, spécialiste de la retraite des commerçants, artisans et chefs d’entreprise a fait le choix de ne proposer que des contrats en points à ses adhérents. Car nous savons mieux que quiconque combien avoir une bonne visibilité est important pour nos adhérents. Pour plus de détails, découvrez notre solution Médicis retraite Madelin.

Présidentielles 2017 : quels sont les projets des candidats pour la retraite des indépendants ?
Projets candidats présidentielles retraite indépendants - Dossier | Médicis
Augmenter votre retraite : avez-vous pensé à la surcote ?
La surcôte pour augmenter sa retraite - Fiche pratique | Médicis