PER : Médicis répond à vos questions

Retrouvez dans cette rubrique les questions les plus fréquemment posées organisées par grandes catégories. Cliquez sur une question dans la partie de gauche pour ouvrir la réponse dans la partie de droite.

PER Médicis : adhésion

  • > Qui peut souscrire à un PER Médicis ?

    Toute personne majeure, quel que soit son statut, peut souscrire à un PER Médicis.

  • > Un auto-entrepreneur peut-il souscrire à un PER Médicis ?

    Oui, un auto-entrepreneur peut souscrire à un PER Médicis. Il pourra choisir de déduire ses versements sur son revenu personnel ou il pourra faire le choix de la non déduction immédiate pour bénéficier d’une fiscalité allégée sur sa rente future.

  • > Les gérants d'un collège de gérance majoritaire sont-ils Travailleurs Non Salariés (TNS) ?

    Si le collège de gérance comprend bien 51% des parts du capital social de la SARL, les gérants membres du collège sont tous TNS même s'ils n'ont pas 51% à titre individuel. Chacun pourra souscrire un PER Médicis.

  • > Un associé de SNC peut-il souscrire à un PER Médicis ?

    Oui. Le critère à prendre en compte, de manière générale, est : sous quel statut est-il imposé : TNS ou salarié ? en fonction le cadre fiscal sera différent, soit il relève de l’article 154 du CGI (même règles fiscales que celle de la loi Madelin), ou de l’article 163 quater-vicies du CGI (même règles fiscales que celle de la loi Fillon).

  • > Combien de contrats peuvent être souscrits par une même personne ?

    En principe, il n'y a pas de limites puisque le montant de l'enveloppe fiscale est unique, une personne peut donc répartir son disponible dans autant de contrat qu'il le souhaite s'il contractualise pour défiscaliser.

  • > Dans quels cas un adhérent peut-il racheter son contrat ?

    Le rachat n’est possible que de manière très exceptionnelle : en cas d’invalidité de l’adhérent, de liquidation judiciaire, de décès du conjoint ou du partenaire lié par un PACS, de situation de surendettement de l’adhérent et en cas de fin de droits aux allocations chômage.

    Une nouvelle possibilité de sortie anticipée est prévue par la loi PACTE, celle du financement en totalité ou en partie d’une opération d’acquisition, de construction, d’agrandissement ou de remise en état suite à une catastrophe naturelle de la résidence principale.

PER Médicis : cotisation

  • > Peut-on souscrire à un PER Médicis avec un versement libre à l’adhésion ?

    Non, ce n’est possible. A l’adhésion, vous devez vous position sur une option et une classe de cotisation annuelle.

  • > Quel est le montant des frais appliqués aux versements libres sur un PER Médicis ?

    Le montant des frais est celui de l’option dans lequel l’adhésion a été faite.

    • Pour Médicis première, 2% sur les cotisations versées,
    • Pour Médicis croissance, 1.75% sur les cotisations versées,
    • Pour Médicis plénitude, 1.5% sur les cotisations versées.
  • > Les cotisations au PER Médicis peuvent-elles être réglées par paiement en ligne ?

    Oui c’est possible, un adhérent peut effectuer ses règlements via son Espace Adhérents accessible à partir du site Internet de Médicis www.mutuelle-medicis.com.

  • > Que se passe-t-il en cas de difficultés de paiement ?

    Si un prélèvement automatique mensuel, trimestriel ou semestriel est rejeté, il est représenté une seule fois lors de l’échéance suivante. En cas de nouvel échec, l’échéance non réglée apparaît alors en débit sur le compte de l’adhérent. Le mode de paiement « prélèvement automatique » est maintenu, sauf avis contraire.

  • > En cas d’arrêt des versements que deviennent les cotisations ?

    Les cotisations restent dans le compte ouvert au nom de l’adhérent et lui restent personnelles jusqu’au jour de la liquidation de ses droits. Toutefois, il lui sera toujours possible de reprendre ses versements sur son PER Médicis quand il le souhaitera.

  • > Quelle est la table de mortalité utilisée par Médicis ?

    La table de mortalité utilisée est la table féminine - TGF 05. Certains contrats de la concurrence peuvent garantir une table garantie à l’adhésion. Ce qui peut paraître séduisant à condition que l’assureur soit en mesure de lui payer ce qu’il lui doit aussi longtemps.

    Il se peut également que la garantie de la table soit limitée : certains assureurs se sont engagés sur une garantie de table non pas sur toute la durée du contrat, mais seulement jusqu’à une certaine date (2025 ou 20 ans maximum après l’adhésion). Cette garantie ne porte alors que sur une partie seulement des versements effectués et non sur la totalité de l’épargne retraite.

    D’autres conditions peuvent parfois être imposées comme par exemple l’âge à l’adhésion. Par ailleurs cette garantie n’est pas gratuite. Elle est financée par des frais de gestion importants. Ces frais viendront diminuer le montant de l’épargne retraite constituée avant la liquidation, et donc le montant de la future rente. Ce qui n’est pas le cas à Médicis.

  • > Existe-t-il une possibilité de remise des frais sur le PER Médicis ?

    Il n’y a aucune possibilité de remise des frais sur versements des  contrats. Ceux-ci sont par ailleurs très bas : de 1,5 à 2%.

  • > Les frais de gestion sont-ils figés ?

    Non. Les frais sur versements (de 1,5 à 2%), les prélèvements sur les pensions (0,5%) et sur les actifs gérés (0,5%) peuvent évoluer. C’est grâce à ces frais que la mutuelle peut fonctionner ; les figer seraient dangereux, s’il s‘avérait que dans les prochaines années elle ait besoin de les faire évoluer pour garantir un bon fonctionnement. A noter que ces frais n’ont pas évolué depuis 2004. Les versements effectués par le client sont quant à eux cantonnés et intouchables. Toutes modifications de leurs taux sont votées par le Conseil d’Administration de Médicis (constitué par des adhérents cotisants et retraités bénévoles).

  • > Comment évolue la valeur de service du point retraite du PER Médicis ?

    La valeur de service du point retraite peut évoluer à la hausse ou à la baisse, sur décision du Conseil d’Administration de Médicis.

    Depuis le décret du 26 décembre 2017 relatif à la Branche 26, les évolutions de la valeur de service du point sont strictement encadrées :

    • Si la solvabilité est inférieure à  95% : baisse possible sur décision du Conseil d'Administration de Médicis.
    • Si la solvabilité est supérieure à 105%  : augmentation de la VS par tranche possible sur décision du Conseil d'Administration de Médicis.
    • Si  la solvabilité est inférieure à 70% : le régime ne peut plus faire face à ses engagements. Il doit donc être fermé.

    Un délai de prévenance d’une année est imposé avant de procéder à une baisse de valeur de service.

    • Au 1er janvier 2020, la valeur du point du PER Médicis s’élève à 0.253 €.
    • Au 1er janvier 2020, la valeur du point de Médicis retraite PERP s’élève à 0.2774 €.

PER Médicis : fiscalité

  • > Les cotisations au PER Médicis sont-elles déductibles ?

    Oui, elles le sont. Cependant, l’adhérent peut choisir d’opter pour l’option de non déduction ce qui lui permettra de bénéficier d’une fiscalité allégée sur sa rente future.

  • > Dans les sociétés de personnes (exemple SARL) qui supporte la charge de la cotisation au PER Médicis ?

    Si le gérant paie lui-même les cotisations, il les déduira de ses revenus professionnels bruts (à hauteur de son disponible fiscal). Lorsque les cotisations sont prises en charge par la société, leur montant constitue une rémunération qui est ajoutée au revenu professionnel du gérant pour le paiement des charges sociales puis la société les déduits au titre de son résultat imposable en tant que supplément de rémunération.

  • > Quelle est l'enveloppe fiscale du conjoint collaborateur ?

    Le conjoint collaborateur ne dispose pas d'enveloppe fiscale propre, il partage celle de son conjoint exploitant. Un PER peut être souscrit par toute personne sans distinction de statut.

  • > Que contient l'enveloppe fiscale ?

    Les cotisations versées sur un contrat retraite PERP, l'abondement de l'employeur au PERCO, les cotisations à l'article 83, les cotisations à des contrats Madelin et à un PER.

PER Médicis : transferts

  • > Un contrat de retraite COREM est-il transférable ?

    Non, ces contrats ne sont jamais transférables, ils ont bénéficié d'une autorisation de l'Etat pour cette disposition dérogatoire.

  • > Quels sont les contrats retraite qui peuvent être transférés sur un PER Médicis ?

    Tous les contrats retraite sont transférables sur un PER (Madelin, PERP, EPRCO ? article 83, PERE…). Cependant, certains produits n’entrent pas dans le champ d’application du PER (Plan d’Epargne Entreprise (PEE), Article 39, indemnités de fin de carrière, Article 82…).

  • > Peut-on attendre pour enregistrer une nouvelle adhésion, qu’un transfert entrant vers Médicis soit réalisé ?

    Non, pour permettre à Médicis de lancer la procédure de transfert vers l’organisme détenteur des fonds, un contrat doit être précédemment créé, la compagnie adverse demandant les références du contrat. Pour permettre de créer un contrat, un mode de paiement doit être enregistré, prélèvement automatique ou chèque. Il faut conseiller dans ce cas à l’adhérent d’adresser un courrier à la compagnie adverse lui demandant de stopper les prélèvements. Un modèle est disponible dans la base documentaire.

  • > L’adhérent peut-il renoncer à son adhésion ?

     
    Oui, il peut renoncer à son adhésion dans un délai de 30 jours calendaires.

  • > Que se passe-t-il en cas de décès de l’adhérent en phase d’épargne ?

     
    En cas de décès de l’adhérent en phase d’épargne, le bénéficiaire peut choisir entre deux options :

    • Soit une rente temporaire immédiate d’une durée de 5 ou 10 ans
    • Soit une retraite de réversion égale à 60% des points acquis par le titulaire.
  • > Que se passe-t-il si le bénéficiaire est un enfant mineur à la date du décès de l’adhérent ?

     
    Dans ce cas, seule une rente temporaire immédiate est versée jusqu’au mois des 25 ans du bénéficiaire inclus.

  • > Comment est calculée la Rente Temporaire Immédiate ?

     
    Elle est égale à 60% des points acquis par le défunt multiplié par la valeur d'acquisition du point en fonction de l'âge du défunt au moment du décès.

PER Médicis : retraite

  • > A partir de quel âge, un adhérent peut-il demander à bénéficier de sa retraite au PER Médicis ?

    Comme pour les autres régimes complémentaires : 67 ans.

  • > Quelles sont les options de liquidation du PER Médicis ?

    Une fois à la retraite, l’adhérent décide de la façon dont il souhaite profiter de son épargne selon sa situation et ses besoins :

    • une rente viagère mensuelle versée à vie,
    • un capital versé au moment de votre liquidation en une fois ou en fractionné (2 ou 4 fois),
    • une solution mixte : rente viagère mensuelle et capital.
  • > Quels sont les seuils d’ouverture pour un capital fractionné ou une solution mixte ?
    • Pour la sortie mixte : le seuil est de 1 800 points ;
    • Pour le capital fractionné : le seuil est de 3 600 points en 2 ou 4 parts égales.

    Par ailleurs, si l’adhérent totalise moins de 900 points au moment de la demande de retraite, il bénéficiera d’un versement unique. Ces seuils sont votés par le Conseil d’Administration de Médicis.

  • > Peut-il y avoir plusieurs bénéficiaires par contrat ?

     
    Non, il ne peut y avoir qu’un seul bénéficiaire par contrat.

  • > Que choisir : la clause type ou la clause libre ?

     
    Le choix doit être fait au plus tard à la liquidation de la retraite. A défaut de désignation d’un bénéficiaire, la clause type s’appliquera. L’avantage de cette dernière clause est qu’en cas de décès du conjoint, il y a transmission aux héritiers. Dans la clause libre, en cas de décès du bénéficiaire, la rente est perdue.

  • > Si on ne choisit pas une rente avec réversion, de combien est majorée la rente ?

     
    Elle est majorée de 11%.

  • > Quels sont les différents choix de liquidation sous forme de rente viagère ?

     
    Trois options de rente viagère sont proposées à l’adhérent :

    • Rente classique ;
    • Rente majorée temporairement : majoration de la rente à 100% les 5 ou 10 premières années ;
    • Rente progressive : majoration de la rente de 50% ou 100% à 75 ans.

    Ces options de rente sont possibles avec ou sans réversion.

  • > A quoi correspond le taux de rendement à la liquidation indiqué sur les Revenus annuels de situation adressés aux adhérents ?

     
    Il correspond à la rente annuelle perçue divisée par la somme des cotisations versée x 100.Ce taux n’est cependant pas comparable au taux de rendement de l’assurance vie « classique » qui correspond le plus souvent à une performance financière.

  • > Qu’est-ce que le taux de rendement net comptable ?

     
    Le taux de rendement net comptable des actifs d’un régime (Madelin ou Perp) correspond aux produits financiers nets des charges, dégagés sur les placements du régime rapporté à l’actif moyen du régime. Les produits financiers réalisés annuellement peuvent être plus ou moins importants en fonction du contexte économique et financier car l’objectif n’est pas de maximiser chaque année le taux de rendement net comptable, mais de l’optimiser dans un objectif de gestion à long terme.