Bienvenue Fermer

Vous êtes adhérent Médicis mais n'avez pas encore accès à votre espace personnel ?

Activer mon compte
Bienvenue Fermer

Comment bien choisir son expert-comptable ?

Comment bien choisir son expert-comptable ?
Le chef d’entreprise peut tenir lui-même la comptabilité de son entreprise. Toutefois, à partir d’un certain volume d’activité, il est conseillé de la confier à un expert-comptable inscrit au tableau de l'Ordre des experts-comptables. L'expert-comptable peut apporter conseil et assistance au chef d’entreprise en matière de comptabilité, gestion, finances, droit et fiscalité. Voici les principaux critères pour bien choisir son expert-comptable.

Quelles missions confier à un expert-comptable ? 

Définition du périmètre d’intervention

Pour bien choisir son expert-comptable, le chef d’entreprise doit commencer par définir précisément les missions qu’il souhaite lui confier. L’expert-comptable est susceptible d’intervenir pour la réalisation des missions suivantes :

Comptabilité: tenue intégrale de la comptabilité de l'entreprise ou simple supervision de la comptabilité élaborée en interne par un comptable de l’entreprise, élaboration des budgets prévisionnels, etc. ;

Gestion: analyse de la situation et du fonctionnement de l'entreprise d’un point de vue économique, juridique et financier, conseil en cas de difficultés financières, évaluation de l'entreprise en cas de cession, etc ;

Établissement des bulletins de paie et des déclarations fiscales et sociales ;

Audit de l'entreprise: mission qui concerne les entreprises qui ne sont pas obligées de recourir à un commissaire aux comptes mais qui, compte tenu de leur taille, ont besoin d'un niveau de garantie et de fiabilité équivalent ;

A titre accessoire et si ces missions sont en lien avec les travaux comptables dont il est chargé par l'entreprise : conseil juridique, fiscal et en matière sociale.

L’expert-comptable doit informer, conseiller et mettre en garde le chef d’entreprise si besoin sans pour autant s'immiscer dans la gestion de l'entreprise ou se substituer au dirigeant.

Choix d’un professionnel adapté à l’entreprise

L’expert-comptable doit être en mesure de répondre aux besoins précis définis par le chef d’entreprise (nature et volume des missions). Le chef d’entreprise doit également s’assurer que les compétences du professionnel correspondent à la taille de l’entreprise(certains experts-comptables sont spécialisés sur les TPE et PME), à son secteur d’activité et aux problématiques particulières soulevées par la comptabilité de l’entreprise. En particulier, si l’entreprise exerce son activité dans un métier réglementé ou spécifique (restauration, bâtiment, etc.), il est souhaitable que l’expert-comptable connaisse les spécificités réglementaires du secteur.

La taille du cabinet de l’expert-comptable doit également être adaptée à l’étendue des missions qui vont lui être confiées. Se pose la question de l’interlocuteur direct du chef d’entreprise : l’expert-comptable lui-même ou l’un de ses collaborateurs ?

Comment sont fixés les honoraires de l’expert-comptable ? 

Un expert-comptable peut facturer ses prestations au temps passé ou selon un forfait. Il convient de s’assurer que ces honoraires :

  • sont en adéquation avec les missions confiées (c’est-à-dire qu’ils reflètent la juste valeur des services rendus) et avec la taille de l’entreprise ;
  • sont fonction des compétences de l’expert-comptable, de sa spécialisation, de sa notoriété et de son lieu d’exercice.

Il peut être utile de comparer les honoraires proposés par différents experts-comptables afin d’avoir une idée des tarifs moyens du marché. Attention toutefois aux honoraires particulièrement bas, ils peuvent refléter une faible qualité de service (peu de contacts, peu de conseils, peu de réactivité…).

Comment trouver un expert-comptable ?  

Même s’il est recommandé par une connaissance, le chef d’entreprise doit s’assurer que l’expert-comptable est bien inscrit au tableau de l'Ordre des experts-comptables. Pour cela, il peut consulter l'annuaire de l'Ordre des experts-comptables.

Seul un membre de cet Ordre peut effectuer des travaux de tenue, vérification, appréciation, surveillance ou redressement des comptes d’une entreprise. A défaut, le professionnel exerce illégalement la profession d’expert-comptable et s’expose, à ce titre, à de lourdes sanctions.

Quelles solutions informatiques utilise l’expert-comptable ? 

De nombreux experts-comptables travaillent de manière dématérialisée grâce à des plateformes d’échange accessibles au chef d’entreprise. Il est donc important de valider que l’expert-comptable dispose des moyens techniques nécessaires à l’accomplissement de toutes les missions qui lui sont confiées et que ces moyens sont bien compatibles avec les outils informatiques de l’entreprise (logiciels de paie, logiciels de gestion commerciale, etc.).

Autre point important à valider : les outils de reporting utilisés par l’expert-comptable afin d’informer régulièrement le chef d’entreprise sur l’état d’avancement des opérations comptables et financières.

Expert-comptable de proximité ou expertise-comptable en ligne ?

Certains chefs d’entreprise privilégient un expert-comptable à proximité géographique. Cela facilite les rendez-vous physiques réguliers dans l’entreprise ou dans le cabinet du professionnel. Le choix d’un expert-comptable de proximité peut être opportun dans le cas d’une activité complexe (promotion immobilière, restauration, etc.).

Pour avoir un panel de choix plus large, d’autres chefs d’entreprise n’hésitent pas à s’adresser à des experts-comptables plus éloignés géographiquement. Les échanges à distance se font via une solution d’expertise-comptable en ligne et le professionnel ne se déplace qu’occasionnellement dans les locaux de l’entreprise. Cette solution peut être adaptée dans le cas d’une activité simple (consulting, e-commerce, etc.).

Des points à valider dès le début de la mission de l'expert-comptable

D’autres critères importants doivent être validés dès que possible, idéalement en amont de la signature de la lettre de mission (via des retours d’expérience de chefs d’entreprise ayant eu recours aux services de l’expert-comptable) ou, à défaut, dès le début de la mission :

  • disponibilité de l’expert-comptable (délai de réponse aux appels et mails, facilité pour planifier un rendez-vous physique ou téléphonique) ;
  • réactivité face aux nouveautés de la législation comptable, juridique, sociale et fiscale (information du chef d’entreprise des nouveautés importantes concernant son entreprise, solutions proposées face aux changements).