Bienvenue Fermer

Vous êtes adhérent Médicis mais n'avez pas encore accès à votre espace personnel ?

Activer mon compte
Bienvenue Fermer

Simulation PERP : estimez vos économies grâce à la déduction de vos cotisations

Simulation PERP : estimez vos économies
Le plan d'épargne retraite populaire (PERP) est la solution de retraite complémentaire individuelle adaptée aux salariés. C’est un placement à long terme qui permet d'obtenir, une fois à la retraite, une retraite complémentaire régulière versée à vie sous forme de rente viagère. Le PERP fait bénéficier son titulaire d’un avantage fiscal immédiat : les cotisations versées sur le PERP sont déductibles des revenus professionnels.

Pourquoi souscrire un contrat PERP ?

Il est conseillé d’épargner le plus tôt possible pour vous constituer une retraite complémentaire car il est très probable que les pensions de retraite qui vous seront versées par les différentes caisses de retraites obligatoires ne seront pas suffisantes pour préserver votre pouvoir d’achat et maintenir votre niveau de vie une fois à la retraite.

Le contrat PERP est la solution de retraite complémentaire facultative particulièrement adaptée aux commerçants, artisans et chefs d’entreprise qui sont salariés de leur propre entreprise (ou assimilés salariés au plan social). Le PERP vous garantit, une fois à la retraite, le versement à vie d’un revenu complémentaire régulier sous forme de rente viagère (avec la possibilité toutefois de sortir partiellement en capital, sous conditions).

Pour en savoir plus : voir notre article sur le fonctionnement du contrat PERP et découvrez la solution Médicis retraite PERP.

Epargne retraite : quel est l’avantage fiscal à l’entrée du PERP ?

Les cotisations versées sur un PERP au cours d'une année sont déductibles de vos revenus imposables de cette même année, dans la limite d'un plafond global fixé pour chaque membre de votre foyer fiscal. Le calcul du plafond de déduction fiscale se fait par rapport aux revenus professionnels de l’année précédente.

Pour les versements effectués sur un PERP en 2019, ce plafond est égal au plus élevé des 2 montants suivants :

  • 10 % des revenus professionnels de 2018, nets de cotisations sociale et de frais professionnels, retenus dans la limite de 8 PASS 2018, soit un plafond de versements déductibles sur un PERP en 2019 de 31 786 € ;
  • ou 3 973 € si ce montant est plus élevé.

Simulation PERP : calcul de la déductibilité des cotisations versées en 2019

C’est seulement si vous avez ouvert un PERP en 2019 que vous pouvez bénéficier sans condition de la déduction fiscale des cotisations versées.

Si vous avez ouvert un PERP avant 2019, vous devez tenir compte du dispositif anti-optimisation qui a été mis en place afin d'éviter la concentration sur 2019 des cotisations au détriment de 2018 (année de transition dans le cadre du passage au prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu au 1er janvier 2019). Ce dispositif consiste à encadrer la déductibilité fiscale des versements effectués sur un PERP en 2019 par un mécanisme de moyenne.

Ainsi, le montant des cotisations versées sur un PERP en 2019 admises en déduction pour l’imposition des revenus de 2019 est limité à la moyenne des cotisations versées en 2018 et en 2019, si le montant versé en 2018 est inférieur à celui versé en 2017 et à celui versé en 2019. Cette mesure ne s’applique pas lorsqu’aucune cotisation n’a été versée en 2017 (cas d’un PERP ouvert en 2018) ou en 2019.

Simulation PERP : voir nos exemples de calcul de la déductibilité fiscale des cotisations versées sur un PERP en 2019

Simulation PERP : exemples de calcul de l’économie d’impôt du PERP

La souscription d'un contrat PERP peut s’envisager, durant toute votre vie active, dans une optique de défiscalisation. Plus votre tranche d’imposition la plus haute dans le barème progressif d’impôt sur le revenu (taux marginal d’imposition) est élevée, plus l’économie d’impôt réalisée sera alors importante.

Prenons l’exemple d’un chef d’entreprise salarié (célibataire) qui détient un PERP depuis 2017 et qui verse chaque année 3 000 € (soit 250 €/mois) sur son PERP (1). Le tableau suivant effectue une simulation de l’économie d’impôt réalisée selon différentes hypothèses de salaire annuel net perçu en 2018 :

  Salaire annuel net perçu en 2018
25 000 € 50 000 € 80 000 €
Taux marginal d’imposition      
14 % 420 €    
30 %   900 €  
41 %     1 230 €

(1) Par hypothèse, les cotisations versées en 2019 étant égales à celles versées en 2017 et en 2018, le dispositif anti-optimisation ne s’applique pas.

Pour vous aider à effectuer des simulations PERP adaptées à votre situation particulière, n’hésitez pas à solliciter un expert retraite Médicis.

Pour aller plus loin : consultez notre article « Dirigeant d'entreprise : comment préparer sa retraite ? » sur les différents placements pour se constituer une retraite complémentaire.