Bienvenue
Fermer

Vous êtes adhérent Médicis mais n'avez pas encore accès à votre espace personnel ?

Activer mon compte

Vous n'êtes pas encore adhérent ?

Souscrire
Bienvenue
Fermer

Prélèvement à la source : quelles sont les incidences pour votre épargne retraite ?

Les incidences du prélèvement à la source - Article | Médicis
La mise en place du prélèvement de l’impôt sur le revenu (IR) à la source est prévue pour le 1er janvier 2018. Si toutefois le futur président ne remet pas en cause le timing… voire la réforme dans son ensemble ! 

Médicis a choisi, en l’état actuel des choses, de décrypter les incidences concrètes pour les entrepreneurs. Et de répondre à une question que nombre d’entre vous se posent déjà : alors que l’année 2017 est annoncée comme une « année blanche », est-il pertinent de continuer à alimenter vos contrats d’épargne retraite ? 

2017 : drôle d’année pour les impôts

Si le futur président ne remet pas en cause le prélèvement de l’IR à la source, 2017 sera une année totalement « atypique ». Concrètement, ce sera la dernière fois ou vos impôts seront prélevés avec un an de décalage (sur vos revenus perçus en 2016 donc). Dès 2018, vous serez imposés sur vos revenus de l’année en cours, sur la base de taux transmis par l’administration fiscale. Quant aux revenus de 2017, ils ne seront pas imposés, à l’exception des revenus dits « exceptionnels » (par exemple : indemnités de licenciement, cessation de fonction de mandataires sociaux…). 

A noter :

  • Si vous êtes salarié (ou assimilé salarié), vos revenus de janvier à août 2018 seront imposés sur la base d’un taux calculé par l’administration à partir de vos revenus 2016. Dès septembre 2018, le taux tiendra compte de vos revenus 2017. Les impôts seront prélevés mensuellement et à la source,
  • Pour les Travailleurs Non Salariés, dont le revenu d’activité est connu avec un décalage, un système d’acompte (payable mensuellement ou trimestriellement) sera appliqué.

Faut-il maximiser vos revenus en 2017 ?

Concrètement, l’impôt sur le revenu normalement dû au titre de l’année 2017 sera bel et bien « annulé », par le truchement d’un crédit d’impôt calculé automatiquement par le fisc. De là à dire que vous avez intérêt à maximiser vos gains en 2017… quitte à décaler des factures par exemple ? Non bien sûr ! L’administration fiscale a bien entendu pris des mesures pour éviter ce type de dérive. Ainsi, si votre revenu de 2017 est supérieur à ceux des trois années précédentes, la différence sera considérée comme un revenu « exceptionnel » et donc taxée à ce titre. 

Exemple : Vos revenus 2014, 2015 et 2016 ont respectivement été de 50 000, 55 000 et 45 000 euros. S’ils se montent à 65 000 euros en 2017, vous serez imposé sur 10 000 euros. 

A quoi sert-il d’abonder votre épargne retraite en 2017 ?

Cette « année fiscale blanche 2017 » amène, logiquement, à se poser la question suivante : si l’imposition est annulée, les versements effectués sur les PERP ou les contrats Madelin ne devraient pas donner droit à des déductions fiscales pour les cotisations versées cette année. Dans ce cas, est-il souhaitable de cotiser en 2017 ? La réponse est clairement oui ! 

Vous épargnez d’abord pour votre retraite

Cotiser pour sa retraite, c’est une stratégie à long terme, qui va bien au-delà des enjeux de l’année « fiscale blanche ». Pas de cotisations cette année… et ce sont des points (dans le cadre des PERP et Madelin à points) que vous perdez, avec des incidences sur le montant de vos rentes de retraite. Etes-vous prêt à hypothéquer votre futur pour une question de défiscalisation ?

Par ailleurs, au-delà de la stratégie patrimoniale à long terme, il faut savoir que vous courez un risque de requalification fiscale si vous ne versez pas de cotisation sur votre contrat Madelin (les versements annuels sont obligatoires !).

Pour toute question sur les modalités du prélèvement de l’impôt à la source, contactez votre centre des impôts, seul compétent par rapport à votre situation personnelle.

Vous pouvez également consulter le site du gouvernement.

Votre expert-comptable peut également vous conseiller.

La retraite des micro-entrepreneurs
La retraite des micro-entrepreneurs - Dossier | Médicis
Vous avez 50 ans ? Comment anticiper pour bien préparer votre retraite.
Préparer sa retraite à 50 ans - Fiche pratique | Médicis