Bienvenue Fermer

Vous êtes adhérent Médicis mais n'avez pas encore accès à votre espace personnel ?

Activer mon compte
Bienvenue Fermer

Retraite progressive, y avez-vous pensé ?

Retraite progressive - Fiche pratique | Médicis
Le dispositif de la retraite progressive permet aux chefs d'entreprise et aux travailleurs indépendants de commencer à percevoir une partie de leur retraite à partir de 60 ans tout en continuant à exercer leur activité professionnelle à temps partiel. A condition d’avoir réuni au moins 150 trimestres de cotisations. Une bonne solution en fin de carrière afin de préparer sa transition vers la retraite.

Conditions de la retraite progressive pour les indépendants

Pour bénéficier d’une retraite progressive en tant que chef d’entreprise, commerçant ou artisan, vous devez remplir les conditions suivantes :

  • avoir l'âge légal de départ à la retraite diminué de 2 années (sans toutefois pouvoir avoir moins de 60 ans) ;
  • justifier d’au moins 150 trimestres retraite, tous régimes de retraite de base confondus ;
  • exercer, pour les TNS, une activité commerciale ou artisanale à titre exclusif.

Retraite progressive pour les indépendants : quels avantages ?

La retraite progressive vous permettra de liquider une partie de vos droits à la retraite tout en réduisant votre activité professionnelle. Ce qui présente plusieurs avantages : vous pourrez souffler un peu tout en laissant votre potentiel successeur ou repreneur prendre davantage de responsabilités et gagner en expérience.

Et ce, sans être trop pénalisé financièrement. Car, pendant toute la période de retraite progressive, vous percevrez une fraction de votre future pension de retraite de base et complémentaire tout en continuant à cotiser pour votre retraite et à accumuler des points pour votre retraite définitive. La retraite progressive vous permet donc de préparer les conditions de votre départ définitif à la retraite.

Le montant de la retraite progressive pour les indépendants

Le montant de la pension de retraite progressive est calculé en fonction de la diminution des revenus professionnels. Ce montant correspond à un pourcentage de la pension de retraite de base et de la pension de retraite complémentaire.

Exemple : un chef d'entreprise qui gagnait jusqu'alors 40 000 € par an au titre de son activité principale décide de réduire son activité de 40 % et de bénéficier d’une retraite progressive. Si la pension de retraite à taux plein qui aurait été versée dans le cadre d’une retraite complète est de 30 000 €, la fraction de pension qu'il percevra durant la période de retraite progressive sera de 12 000 € par an (c’est-à-dire 30 000 € x 40 %).

A noter : lorsque la baisse de revenu est inférieure à 20 % durant la période de retraite progressive, la pension de retraite n’est pas versée.

La première année de retraite progressive, le chef d'entreprise perçoit la moitié de sa pension de retraite à titre provisionnel. Si le revenu effectivement perçu n’a baissé que de 20 à 50 %, il devra rembourser la différence.

En pratique, le montant de la retraite progressive est réajusté chaque année le 1er juillet en fonction des revenus professionnels réels de l’année précédente et, selon la situation :

  • la Sécurité sociale pour les indépendants accorde un supplément de pension de retraite ;
  • ou, à l’inverse, la somme versée en trop à l'assuré est déduite des échéances suivantes.

Au moment du départ en retraite définitif, la pension de retraite est recalculée en intégrant les droits acquis au titre des cotisations versées pendant la période de retraite progressive.

Retraite progressive : comment prendre la bonne décision ?

Avant de vous décider à partir en retraite progressive, réalisez un bilan retraite afin de déterminer le niveau de pension complétive qui viendra s’ajouter à vos revenus professionnels en fonction du temps que vous souhaitez dégager.

Pour vous aider, n’hésitez pas à solliciter les conseils d’un expert retraite de votre mutuelle Médicis

En savoir plus sur les différents dispositifs qui permettent de travailler pour améliorer sa retraite : voir notre article sur la retraite progressive, le cumul emploi-retraite et le rachat de trimestres.