Bienvenue Fermer

Vous êtes adhérent Médicis mais n'avez pas encore accès à votre espace personnel ?

Activer mon compte
Bienvenue Fermer

Les chiffres clés de la retraite en France

Les chiffres clés de la retraite en France
Voici un panorama des retraités et de la retraite en France au travers de différents chiffres clés (établis à fin 2018).

Nombre de retraités en France

16,4 millions : nombre de personnes recevant une pension de droit direct (c’est-à-dire une pension acquise en contrepartie d’une activité professionnelle passée, hors réversion), d’au moins un régime de retraite français de base ou complémentaire. Les femmes représentent 52 % des retraités de droit direct. Le régime général des salariés du privé est le plus important des régimes de base : il réunit 13,6 millions de bénéficiaires d’un droit direct. Le régime des indépendants (artisans et commerçants) réunit, quant à lui, 1,6 million de retraités.

4,4 millions : nombre de personnes bénéficiaires d’une pension de retraite de réversion (pour ¼ d’entre eux la pension de réversion constitue l’unique pension de retraite). Les femmes, plus souvent veuves, représentent 88 % des bénéficiaires d’une pension de réversion.

745 000 : nombre de nouveaux retraités qui ont liquidé un droit direct de retraite pour la première fois en 2018, tous régimes de retraite confondus. Ces nouveaux retraités sont un peu plus nombreux qu’en 2017 (+ 1,3 %).

1,7 : nombre d’actif cotisant par retraité. Le ratio cotisants-retraités, c’est-à-dire le rapport entre le nombre d’actifs qui financent les retraites et le nombre de retraités, est un indicateur important pour apprécier l’équilibre financier d’un régime de retraite. En effet, dans notre système de retraite par répartition, les pensions des retraités sont financées par les cotisations des actifs : plus le ratio est faible, plus l’effort de financement du régime pèse sur les actifs.

Age moyen de départ à la retraite en France

62 ans et 1 mois : âge moyen de départ à la retraite. L’âge conjoncturel de départ à la retraite progresse de façon continue depuis 2010 (+ 1 an et 7 mois) à la suite, principalement, du relèvement de l’âge d’ouverture des droits à la retraite issu de la réforme des retraites de 2010 ainsi que du relèvement de l’âge d’annulation de

la décote depuis 2016 (en savoir plus : voir notre article sur l’âge de départ à la retraite).

15 % : pourcentage des résidents en France qui ne sont pas encore retraités à l’âge de 65 ans.

Pension moyenne de retraite en France

1 382 €/mois : montant net, c’est-à-dire après déduction des prélèvements sociaux, de la pension moyenne de droit direct tous régimes de retraite confondus pour les retraités résidant en France (ce qui correspond à 1 504 € brut/mois), majoration pour enfants incluse. Le montant net moyen s’élève à 1 528 €/mois en prenant en compte la pension de réversion.

-2,6 % : baisse du montant net de la pension de droit direct entre 2017 et 2018, en euros constants (c’est-à-dire corrigés de l’inflation), du fait notamment de la faible revalorisation des pensions (inférieure à l’inflation) et de l’augmentation du taux plein de la CSG en 2018. Toutefois, sur une plus longue période, entre 2013 et 2018, le montant moyen de la pension brute de droit direct des retraités résidant en France a progressé de 1,9 % en euros constants, en raison notamment du renouvellement de la population des retraités avec le remplacement des retraités décédés par les nouveaux retraités, qui ont bénéficié dans l’ensemble de meilleures carrières (notamment les femmes) et ont acquis davantage de droits à pension.

568 000 : nombre de bénéficiaires d’une allocation du minimum vieillesse.

7,0 % : taux de pauvreté des retraités (le taux de pauvreté est de 14,1 % pour l’ensemble de la population).

Pension moyenne de retraite selon la profession

Le montant mensuel brut moyen de la pension de droit direct (y compris majoration pour enfants), selon le régime principal d’affiliation au cours de la carrière, est de :

-      1 310 € pour les salariés du régime général,

-      1 200 € pour les non-salariés affiliés à la sécurité sociale des indépendants.

Écart de pension de retraite femmes-hommes

41 % : il s’agit de l’écart de la pension de droit direct entre les femmes et les hommes à la retraite (y compris la majoration pour enfants). Les femmes perçoivent en moyenne 1 137 € bruts par mois quand les hommes perçoivent en moyenne 1 932 € bruts par mois. Cet écart est en baisse depuis 2004, où il s’établissait à 50 %.

En prenant en compte les pensions de réversion, dont les femmes bénéficient en majorité, la différence baisse à 28 % : 1 398 € bruts par mois pour les femmes, contre 1 954 € bruts par mois pour les hommes.

Répartition retraite de base et retraite supplémentaire

En plus des régimes de retraite obligatoires, les assurés peuvent acquérir des droits spécifiques via la retraite supplémentaire, qui comprend notamment les dispositifs de retraite facultatifs souscrits dans un cadre individuel (comme le PERP) ou dans un cadre professionnel (comme les contrats épargne retraite « Madelin » pour les indépendants). Les cotisations versées sur un PERP représentent 17 % des cotisations versées sur un dispositif de retraite facultatif et les cotisations versées sur un contrat épargne retraite Madelin 22 %.

La part des prestations servies au titre de la retraite supplémentaire dans l’ensemble des régimes de retraite (obligatoire et facultative) est de 2,4 %.

A savoir : le plan d'épargne retraite individuel (PER individuel) a vocation à prendre la suite du PERP et du contrat épargne retraite Madelin.

Source : Rapport Drees « Les retraités et les retraites – édition 2020 »