Bienvenue Fermer

Vous êtes adhérent Médicis mais n'avez pas encore accès à votre espace personnel ?

Activer mon compte
Bienvenue Fermer

Réforme des retraites : les dernières annonces d'Emmanuel Macron

Réforme des retraites : dernières annonces
Lors de sa conférence de presse du 25 avril dernier, le Chef de l’État a formulé une série de propositions en matière de retraite suite au Grand Débat National qui s’est tenu partout en France depuis le mois de janvier.

Ces propositions s’articuleront avec la réforme des retraites que le Gouvernement est chargé de mener à bien. A l’issue des consultations menées par le Haut-Commissaire à la réforme des retraites, Jean-Paul Delevoye, un projet de loi devrait être déposé dans le courant du second semestre 2019.

Objectif de la réforme

L’objectif principal de la réforme est de mettre en place un système universel de retraite par points où un euro cotisé donnera les mêmes droits, quel que soit le moment où il a été versé et quel que soit le statut de celui qui a cotisé (salarié, indépendant, fonctionnaire, etc.). La réforme concernera tous les régimes obligatoires de retraite, qu’ils soient de base ou complémentaires. L’objectif est d’aboutir à une meilleure lisibilité du système des retraites et à une unification des règles de calcul, quel que soit le statut ou le secteur.

Pour en savoir plus sur la réforme des retraites, voir nos articles sur :

Réforme des retraites : les dernières propositions d’Emmanuel Macron

Voici les propositions faites par Emmanuel Macron le 25 avril dernier en matière de retraite :

  • les retraites de moins de 2 000 € seront réindexées sur l’inflation à partir de 2020 (soit une hausse, en principe, de 1,1 % en janvier 2020). Toutes les retraites feront l’objet d’une réindexation à partir de 2021 ;
  • le montant plancher des pensions de retraite pour une carrière complète (« retraite minimale ») sera porté à 1 000 € (contre moins de 700 € actuellement) ;
  • l'âge légal de départ à la retraite restera fixé à 62 ans ;
  • la réforme devra néanmoins inciter financièrement les Français à travailler plus longtemps. La piste avancée serait un allongement de la durée de cotisation requise (nombre total de trimestres retraite) pour obtenir une retraite à taux plein, via un système de décote.