Bienvenue
Fermer

Vous êtes adhérent Médicis mais n'avez pas encore accès à votre espace personnel ?

Activer mon compte

Vous n'êtes pas encore adhérent ?

Souscrire
Bienvenue
Fermer

Comment lire votre relevé de carrière ?

Comment lire votre relevé de carrière ?
Dès 35 ans, vous recevez un relevé individuel de situation de vos caisses de retraite, qui récapitule vos droits. Les informations qui y sont contenues sont parfois incomplètes. Les experts de Médicis sont à votre disposition pour vous aider à les comprendre et à avoir une meilleure visibilité sur votre pension future. 

Comment recevoir votre relevé ?  

Toute personne qu’elle soit salariée, artisan, commerçant ou chef d’entreprise est régulièrement informée de ses droits à la retraite au titre de ses régimes obligatoires. Dès 35 ans et tous les cinq ans, elle reçoit son relevé individuel de situation (RIS), également appelé relevé de carrière, sur lequel figurent les informations concernant sa retraite. Si vous n’avez rien reçu de vos caisses de retraite, pas de panique ! Vous pouvez les appeler pour qu’elles vous envoient les éléments ou, mieux, créer votre compte retraite sur www.info-retraite.fr (il suffit de disposer de votre numéro de Sécurité sociale). Une fois ce compte créé, vous aurez accès à tous vos documents concernant la retraite.

Quelles sont les informations qui figurent sur le RIS ?  

Le relevé individuel de situation comprend plusieurs pages. La première récapitule tous vos droits au titres de vos différentes régimes obligatoires :

  • le nombre de trimestres acquis au titre de la retraite de base (CNAV pour les salariés, RSI pour les artisans ou commerçants, etc.),
  • le nombre de trimestre qu’il vous faut compte tenu de votre âge pour partir à la retraite à taux plein (sans décote),
  • le nombre de points accumulés au titre de vos régimes complémentaires (toujours le RSI pour les artisans et commerçants, l’Agirc et l’Arrco pour les salariés cadres et non cadres, etc.).

Ensuite, les informations sont détaillées selon vos différentes caisses d’affiliation : une page pour chacune de vos caisses, avec les trimestres acquis au titre du ou des régimes de base et les points acquis au titre du ou des régimes complémentaires, selon votre carrière. 

Ce qu’il faut vérifier sur les informations liées aux régimes de base 

Les informations relatives à vos régimes de base (CNAV, RSI, etc.) vous permettent de connaître le nombre de trimestres de cotisation requis pour percevoir une pension de base sans minoration. Vérifiez bien que toutes vos périodes travaillées y sont bien inscrites, que vous bénéficiez bien de quatre trimestres pour chaque année pleine travaillée. Attention, ces informations sont parfois incomplètes, elles ne comptabilisent pas les trimestres acquis au titre de chaque enfant élevé (8 trimestres par enfant dans le secteur privé, 4 trimestres par enfant dans le secteur public), ni vos périodes de travail à l’étranger, ni vos périodes de chômage non indemnisées, ni vos périodes de congé parental. De plus, les informations transmises ne prennent pas non plus en compte les éléments de l’année en cours ou même parfois de l’année précédente. 

Le récapitulatif de vos régimes complémentaires  

Les mêmes informations sont indiquées pour vos régimes complémentaires obligatoires de retraite, mais cette fois ce ne sont plus des trimestres qui sont indiqués, mais des nombres de points. Attention, la valeur de service d’un point de retraite n’est pas la même d’une caisse complémentaire à l’autre (RSI, Arrco, Agirc par exemple). Pour connaître le montant de votre retraite complémentaire, il faudra multiplier le nombre de points obtenu dans chaque caisse, par la valeur de ces mêmes points dans chacune de ces caisses. 

Des experts pour vous renseigner 

On l’a compris, toutes ces informations sont difficiles à interpréter et pas toujours complètes ou fiables. Pour vous aider, vous pouvez, dès 45 ans, demander un rendez-vous avec un spécialiste de votre caisse de retraite ou mieux, solliciter à tout moment et quel que soit votre âge, les conseils d’un expert de votre mutuelle Médicis. Dans ce dernier cas, vous aurez non seulement toutes les informations et explications concernant votre retraite obligatoire, mais aussi des simulations concernant les régimes de retraite supplémentaires qu’il faudrait éventuellement mettre en place pour atteindre, au final, le montant de retraite que vous estimez nécessaire pour assurer votre train de vie.