Bienvenue
Fermer

Vous êtes adhérent Médicis mais n'avez pas encore accès à votre espace personnel ?

Activer mon compte

Vous n'êtes pas encore adhérent ?

Souscrire
Bienvenue
Fermer

Vous avez 50 ans ? Comment anticiper pour bien préparer votre retraite.

Préparer sa retraite à 50 ans - Fiche pratique | Médicis
Dans un peu plus de dix ans, c’est l’heure de la retraite. A 50 ans, cette date vous semble encore lointaine, tant votre quotidien d’entrepreneur est prenant. Vous vous dites que vous avez encore le temps. Or, vous avez tout intérêt à réfléchir dès aujourd’hui pour préparer votre retraite de demain. D’une part, pour éviter les erreurs… d’autre part, pour optimiser votre stratégie patrimoniale !

50 ans : c'est le moment d'anticiper pour éviter les erreurs.

Le saviez-vous ? Près de 8% des dossiers de retraite comportent des erreurs ayant des incidences financières pour les retraités. Soit un dossier sur 13 ! Ce chiffre, mentionné par la Cour des Comptes (rapport de juin 2016), invite à se pencher avec la plus grande attention sur la préparation des éléments pour votre dossier retraite.

Alors que les anomalies sont nombreuses, il est primordial d’anticiper ! Car vérifier que toutes vos périodes travaillées et tous vos droits sont bien pris en compte ne se fait pas dans l’urgence. Autrement dit : vérifier que votre relevé de carrière est complet (avec par exemple vos « anciennes » fiches de paie comme apprenti ou les éléments permettant de faire valoir vos droits pendant un congé parental) nécessite du temps. Plus tôt vous vous y prenez, plus vous êtes serein pour rectifier le tir ou partir en quête des pièces manquantes.

50 ans : c'est le moment d'optimiser votre stratégie patrimoniale.

50 ans, si cela n’est pas déjà fait, ouvrir un contrat retraite PERP (ouvert à tous) et/ou Madelin (réservé aux travailleurs non salariés) est une bonne solution pour préparer votre retraite. Et si le contrat est déjà souscrit, c’est le moment d’augmenter vos cotisations annuelles. En effet, l’épargne versée sur ces contrats se transforme en rente viagère qui, une fois à la retraite, vient s’ajouter à vos pensions de base et complémentaire.
Au-delà de l’objectif retraite, les considérations fiscales peuvent être la deuxième raison pour choisir les contrats retraite PERP ou Madelin.

Exemple :

Prenons le cas d’un entrepreneur de 50 ans, sa petite entreprise a prospéré, il arrive à dégager des revenus annuels confortables. Son patrimoine immobilier est déjà constitué… et, logiquement, il cherche maintenant à réduire la note fiscale. En optant pour un contrat PERP, il peut déduire 10% des revenus annuels nets de l’année N-1 (dans la limite de 8 PASS). Et le contrat Madelin est encore plus intéressant d’un point de vue fiscal ! 

Pour en savoir plus sur les solutions d’épargne retraite Médicis :

Médicis, le spécialiste de la retraite des indépendants et chefs d'entreprise salariés, vous aide à préparer votre retraite.

Pour vous aider à constituer un dossier complet et à connaître vos droits pour la retraite, vous pouvez vous faire aider d’un expert retraite Médicis.

L’avantage ? Au-delà de la constitution de votre dossier, vous pourrez avoir une vision au plus juste du montant de vos retraites de base et complémentaire. Par ailleurs, l’expertise de nos conseillers sur les contrats PERP et Madelin est également un atout si, au-delà de la retraite, vous souhaitez réduire le montant de vos impôts. 

La retraite des micro-entrepreneurs
La retraite des micro-entrepreneurs - Dossier | Médicis