Bienvenue
Fermer

Vous êtes adhérent Médicis mais n'avez pas encore accès à votre espace personnel ?

Activer mon compte

Vous n'êtes pas encore adhérent ?

Souscrire
Bienvenue
Fermer

Comment préparer sa retraite en réduisant ses impôts ?

Réduire ses impôts en préparant sa retraite - Article | Médicis
Les contrats Madelin et PERP offrent de nouvelles possibilités de déduction du revenu imposable. Si vous possédez plusieurs contrats retraite, renseignez-vous au préalable sur l’enveloppe fiscale commune de vos placements.

S'assurer un revenu complémentaire en vue de sa retraite, c'est bien. Le faire en profitant des dispositifs de défiscalisation existants lorsqu'on est toujours en activité, c'est mieux. Plusieurs solutions s'offrent actuellement à vous pour payer moins d'impôts tout en préparant au mieux l'après-travail.

Dans l'immobilier, par exemple, la loi Pinel permet d'investir dans un bien neuf* et de bénéficier d'une réduction d'impôt pouvant grimper jusqu'à 21% pour une mise en location sur douze ans. Mais, outre que la valeur du bien n'est pas garantie dans le temps, devenir bailleur suppose d'y consacrer un minimum de temps et d'énergie. Et il n'est pas évident que vous ayez fini de rembourser votre emprunt lorsque l'heure de la retraite aura sonné. Si vous êtes concerné par l'impôt sur la fortune, vous pouvez également investir dans le capital d'une PME et bénéficier d'une réduction de 50% de l'ISF. Ce faisant, vous vous constituez un capital disponible pour vos vieux jours. A condition bien sûr d'avoir misé sur des PME d'avenir...

 

Déduisez vos cotisations

Pour ceux qui veulent éviter à la fois les complications et le risque, il existe des solutions plus simples et tout aussi efficaces sur le plan fiscal. A savoir le Contrat Madelin et le PERP (Plan d'Epargne Retraite Populaire). Le premier est réservé aux Travailleurs non-salariés et le second ouvert à tous, aussi bien aux TNS qu'aux dirigeants salariés ou aux salariés.

Dans un cas comme dans l'autre, vous vous garantissez une rente viagère tout en déduisant vos cotisations de votre revenu imposable, ce qui diminue mécaniquement votre niveau d'imposition et vous permet bien souvent de descendre dans une tranche inférieure. Il existe bien sûr des plafonds de déduction. Schématiquement, avec un Contrat Madelin, vous pouvez déduire d'abord jusqu'à 10% de vos charges professionnelles (impôt sur les sociétés) puis 15% de la fraction de revenu comprise entre un PASS (Plafond annuel de la Sécurité sociale, à 38 616 € en 2016) et huit PASS. Et dans le cas du PERP, en fonction de votre niveau de revenus, vous pouvez déduire soit jusqu'à 3804 € par an soit 10% de votre revenu professionnel, sous plafond de 304 320 €.

"Cela peut paraître un peu technique mais ce qu'il faut retenir, c'est que le contrat Madelin et le PERP sont très avantageux sur le plan fiscal", souligne Bernard Souffir, Directeur adjoint du réseau de vente Médicis, spécialiste de la retraite des indépendants et chefs d’entreprise. Et plus votre tranche marginale d'imposition est élevée, plus l'économie d'impôts est importante. Un commerçant dont le revenu annuel professionnel est de 95000 € va par exemple pouvoir cotiser 17000 € pour sa retraite... et les déduire intégralement.

 

Faites-vous accompagner

"Les conseillers Médicis connaissent parfaitement la réglementation et aident nos adhérents à optimiser chaque année leur fiscalité" ajoute Bernard Souffir. Cerise sur le gâteau, les indépendants qui envisagent de contracter un PERP pour la première fois bénéficient de la possibilité de cumuler les déductions de trois années en une seule. Une prime aux nouveaux entrants particulièrement intéressante si l'on dispose d'un petit capital d'avance.

 

* Dans les zones éligibles au dispositif.      

Épargner pour sa retraite avec le PERP ou le contrat Madelin
Épargner retraite PERP ou Madelin  - Dossier | Médicis
Avant votre retraite, assurez-vous que le compte sera bon
Calcul du montant de votre retraite - Fiche pratique | Médicis